Première chronique pour « Loin des yeux »

Olé! La première chronique de « Loin des yeux », le troisième tome de la série « Eduardo, détective au cœur tendre ». Merci à la bibliophilie d’Alaine…

« Je ne lâche pas mon étreinte, même si lui, depuis longtemps déjà, ne se rend plus compte de rien. Il dort, et je veille sur lui. »

Je remercie la Maison d’édition pour l’envoi de ce #servicepresse . Vous le savez, je poursuis les aventures d’Edouardo depuis le premier tome. J’aime vraiment beaucoup cette saga qui de primes abords semble légère et qui pourtant s’intensifie de tome en tome.

Dans ce troisième opus, nous retrouvons notre détective privé préféré qui essaye de relever la tête. Sentimentalement, pour commencer, il a toujours le cœur brisé et n’arrive pas à tourner la page. Il n’est plus amoureux, mais les blessures sont trop profondes, mais aussi professionnellement. L’agence de Xavi connaît une mauvaise passe malgré la dernière résolution d’Edouardo. Il doit faire avec la dépression d’Alberto dans une nouvelle disparition qui se révélera plus compliqué que ce que l’on pense.

Le précédent tome avait déjà été une révélation puisque même si l’érotisme était au rendez-vous, la conclusion était forte et les thèmes choisis m’ont marqué. Ici, l’auteur nous réserve encore une surprise de taille. Aure voir l’érotisme, bonjour des thèmes forts comme la dépression ou la maladie. Un tome intense, fort et qui ne pourra que vous toucher.

J’ai encore une fois dévoré mon roman. Eduardo m’a touché par sa délicatesse et sa bienveillance. J’ai de plus en plus de mal à comprendre le personnage de Xavi qui s’éloigne de plus en plus. Par contre, j’ai souffert avec Alberto. Derrière ses joutes verbales, se cache un homme complexe que j’aime retrouver à chaque tome.

Sans surprise, je vous recommande une nouvelle fois cette saga qui vous surprendra. Je continuerais pour ma part les aventures d’Edouardo. »

Retrouvez cette chronique Ici…