très belle première chronique pour « T’aimer!… »

Un grand merci à Nanolovesmxm pour cette magnifique chronique, la première reçue par « T’aimer!… » Toute une déclaration d’amour au style Lorys V. 😉

Avant de vous parler du livre, je voudrais vous parler d’un auteur.

@lorysv.auteur

Un auteur que j’aime beaucoup. J’avais même eu un coup de cœur pour son roman L’Homme Objet, un récit parmi tant d’autres que j’ai lus et aimés de lui.

Lorys V., c’est un univers, un ton, une plume. Une atmosphère bien particulière qui le rend facilement identifiable. Et c’est une des choses que j’apprécie beaucoup chez lui. Il est unique et j’avoue, parfois même déroutant mais c’est ce qui fait tout son charme. Et franchement ! Vous ne nieriez pas comme c’est agréable de lire un récit qui n’est pas dans le moule, un récit qui porte à la réflexion et qui creuse profondément dans la psychologie des personnages ?!

Lire le dernier ouvrage de Lorys V., c’est accepter de se faire happer par l’histoire, y pénétrer comme si nous en faisions partie, accompagner le héros dans ses bonheurs comme dans ses malheurs. C’est écouter le narrateur parler doucement au creux de notre oreille. L’écouter nous dévoiler son rêve, celui de quitter la Colombie pour s’installer en Espagne et y commencer une nouvelle vie dans laquelle il pourrait vivre sa sexualité comme il l’entend. C’est l’entendre ensuite nous chuchoter ses craintes et ses espoirs quand la réalité n’est pas tout à fait comme il l’avait fantasmée. C’est pleurer et rire avec lui. C’est ressentir sa détresse quand survivre est parfois si douloureux. C’est entendre son cœur se précipiter vers ce magnifique jeune-homme, puis se briser sur le mur des mensonges. C’est éprouver cette douce chaleur au contact des amitiés qui protègent, épaulent, consolent et pardonnent. C’est accepter de passer ces quelques mois sous le soleil Barcelonais, y poursuivre les rêves de Rafa et s’assoir avec lui sur la plage pour regarder vers l’avenir… Lire Lorys V. c’est accepter de partager une histoire très ancrée dans la réalité. Avec un soupçon de nostalgie, beaucoup de chaleur humaine, de la tendresse et de la passion. Lire Lorys V., c’est lire vrai et c’est lire juste. Et c’est ce qui est beau.

https://www.instagram.com/p/Cb5Z68iq-Lb/?utm_source=ig_web_copy_link